De la troupe au clan

Tu es assistant chef de troupe, ou chef de troupe ? Voici quelques clés pour inciter les CP de ta troupe à continuer l’aventure en allant vivre au clan la pédagogie de la Route.

Cette pédagogie est particulièrement adaptée à un âge où on se pose des décisions importantes pour sa vie future.

Pourquoi aller à la Route ?

Quand on a 17 ans, qu’on a passé plusieurs années à la troupe, certains scouts disent vouloir « souffler » un peu. En effet, la troupe a demandé beaucoup de temps et il faut penser au bac, au choix des études. Il y a aussi les amis, les soirées, le sport. Et pourtant ! Les CP entrent dans un âge où tout se décide. Les années qui s’ouvrent seront cruciales pour leur vie future. Plutôt que de faire une pause, incite tes scouts à répondre à l’appel de la Route !

Un clan, c’est quoi ? Trois piliers

Un clan, mené par un chef, est composé de trois à une quinzaine de routiers. Tous s’engagent autour de trois grands piliers.

Une aventure pour soi
Partir en haute montagne, marcher vers Saint­ Jacques ­de­ Compostelle, aller dans un monastère au cœur des Cévennes, plus de limites ! L’aventure, que les rou­tiers veulent fraternelle, invite à l’ouverture vers l’autre. Dépassement de soi garanti !

Une aventure pour les autres
Le deuxième pilier, le service, rappelle fortement la Bonne Action propre à l’éclaireur. Toujours prêt à agir pour l’autre, nous voici devenu adulte capable de donner de l’ampleur à cette BA. Ce service peut être vécu dans une association caritative comme la Croix-Rouge ou le Secours Catholique, auprès d’une communauté religieuse qui a besoin d’aide, etc.

Une aventure avec le Christ
La prière est le troisième pilier et le fondement de la vie du clan. Elle rythme la vie des routiers et marque la différence avec une simple bande d’amis. La Route fait de toi un chrétien rayonnant et heureux de l’être. Le clan t’offre pour cela un moment privilégié : l’heure route. Au début ça peut paraître un peu long, mais tu trouveras très rapidement cette heure riche et précieuse, loin du vacarme de ta vie quotidienne.

Une aventure orientée vers le Départ

Accompagné par le chef de clan, le scout choisi en toute liberté à quel moment prendre les engagements qui guideront sa vie de routier.

L’engagement Compagnon-Routier
Le compagnonnage routier est pris assez vite, en général dans l’année qui suit l’entrée chez les routiers. C’est un témoignage de l’envie de grandir au clan, accompagné d’un parrain qui va pouvoir guider, par son expérience d’homme, le cheminement du routier.

Le Départ Routier
Le Départ n’est pas l’accomplissement d’une vie scoute, mais bien un choix de vie d’homme et de chrétien. Conscient de sa propre faiblesse, ce départ est porté comme un idéal de vie devant Dieu et les hommes. Il amène à réaliser des choix qui engageront le routier tout entier en tant qu’homme. Au travers de cet engagement, on peut mesurer la grandeur de l’homme qui est fidélité de ses actes à ses paroles.
FORMATION Antoine formation.enr@scouts-unitaires.org

Contacter le chef de clan

Contacte le chef de clan de ton groupe pour échanger avec lui sur les projets du clan. Tu peux aussi proposer au chef de clan d’organiser un week-end HP avec le Clan.

Que faire si ? Le CP préfère devenir assistant

Une pause d’au moins un an est indispensable avant de rejoindre la maîtrise de la Troupe. Profite de cette année pour découvrir le Clan avant de revenir servir à la troupe. Choisir la Route, c’est choisir de mener sa vie à la manière et dans l’idéal du scoutisme, en faisant de chacun un homme libre et heureux de témoigner au monde ton optimisme. « Que grâce à Dieu, tu restes toujours jeune ! ». Et quoiqu’il arrive, lorsqu’on est assistant à la Troupe, on est aussi routier : une maîtrise troupe est un clan en soi, en service auprès des éclaireurs.

La pédagogie résumée en une phrase

« Je sais que la grandeur de l’homme est sa fidélité. Connaissant ma faiblesse, je demande à Dieu sa grâce et m’engage à vivre en routier. » Cérémonial du Départ routier