saint Paul

Jusqu’à présent, les routiers n’avaient pas de saint patron, mais depuis 2019, c’est chose faites. saint Paul, saint patron des routiers. Découvre ici qui est-il ce qu’est un saint patron et en quoi chaque routier peux s’identifier à lui.

Qu’est-ce qu’un saint patron ?

Un modèle

D’abord, un saint patron est un modèle. saint Paul saint patron des routiers, cela veut dire que tous les routiers peuvent se retrouver dans sa vie, qui a été celle du « Routier de Damas », le chemin de Damas étant celui de sa conversion, mais aussi celle de l’apôtre itinérant.

Un ami

Ensuite, un saint patron est un ami. Nous pouvons vivre avec lui, dans la communion des saints, une communion plus étroite, comme si saint Paul était de la famille des routiers ou comme si nous entrions dans sa famille. Saint Paul a été une personnalité d’exception, mais il n’a pas joué perso. Dans les Actes des Apôtres ainsi que dans ses Lettres, il cite beaucoup de personnes qui ont vécu et qui ont œuvré avec lui. Que tous les routiers puissent se sentir désormais compagnons de saint Paul et de sa mission d’évangélisation !

Un Appui

Enfin, un saint patron est un appui. Il nous soutient de son intercession, c’est-à-dire de sa prière. Il prie pour tous les routiers comme il priait pour les Romains : « Que le Dieu de l’espérance vous donne en plénitude, dans votre acte de foi, la joie et la paix, afin que l’espérance surabonde en vous par la vertu de l’Esprit saint ! » (Rm 15, 13).

Un parrain pour chaque routier

Un modèle, un ami, un soutien : c’est aussi ce qu’est un parrain. Et si saint Paul, en plus d’être le saint patron des routiers, devenait aussi le parrain céleste de notre compagnonnage et de notre départ ? À nous, donc, de nous tourner vers lui pour qu’il nous mène au Christ qui est « la Route, la Vérité et la Vie » (Jn 14, 6) !

Qui est saint Paul ?

Nous sommes par nature appelés à la sainteté, à devenir semblables au Christ. Chez nous, routiers, le cérémonial du départ nous invoque, par des engagements de plus en plus forts, à avoir pour but l’imitation au Christ. Le saint qui a sûrement rempli le plus ce désir, c’est saint Paul.
Saint Paul de Tarse (né vers 10 à Tarse en Cilicie – mort vers 65 à Rome) est l’une des figures principales du christianisme, autant par le rôle qu’il a joué dans son expansion initiale, que par son entendement de l’enseignement de Jésus. Il est fêté le 25 janvier, jour de sa conversion au christianisme, le 29 juin, jour de son martyre avec celui de saint Pierre. Encore connu sous le nom de Saul, il rencontra Jésus ressuscité au cours d’un voyage pour Damas. Sa conversion changea sa vie et celle du christianisme. Il reçoit le baptême à Damas et prend le nom de Paul.
Dans le haut Moyen Âge, Paul apparaît petit, chauve, avec une longue barbe. Souvent représenté en évangéliste, il tient un livre ou un rouleau de parchemin. À partir du XIIIe siècle, il prend pour attribut une épée, symbole de son supplice.

« Comment ne pas rendre grâce au Seigneur de nous avoir donné un apôtre de cette envergure ? Il est clair qu’il ne lui aurait pas été possible d’affronter des situations si difficiles et parfois désespérées, s’il n’y avait pas eu une raison de valeur absolue, face à laquelle aucune limite ne pouvait être considérée comme infranchissable […] Nous nous trouvons devant un géant non seulement du point de vue de l’apostolat concret, mais également de celui de la doctrine théologique, extraordinairement profonde et stimulante. » Benoît XVI

En quoi un routier peut s’identifier à saint Paul ?

Saint Paul est un athlète de la foi, un homme complet, qui utilise toutes ses capacités intellectuelles et physiques. C’est aussi ce que l’on veut pour un routier. Saint Paul n’a pas connu le Christ sur la croix et en souffrance mais seulement ressuscité, tout comme le routier. Saint Paul est un homme complexe, qui toute sa vie a voyagé, a dû faire preuve de courage et d’accueil. Paul ne mène pas seulement des individus à la conversion, mais aussi des communautés. Pour lui, l’Évangile passe par l’Église, il vit, travaille et écrit en communauté.
C’est par la route que le Christ se révèle à lui, comme pour les disciples d’Emmaüs. Comme pour nous, le Christ est un compagnon de route et avant tout un guide : il a tracé la route, à nous d’emprunter ce sentier qui mène à la maison du Père.

S’il fallait deux mots pour résumer la vie de saint Paul, ce serait le Christ et la route.

« Ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi » (Gal. 2, 20)

À la suite de saint Paul, nous sommes invités à percevoir comment Dieu nous rejoint dans la course de notre vie, au risque d’un changement de direction. Sommes-nous prêts à nous abandonner au Christ ? Sommes-nous prêts à transmettre son message au monde ?

Auteurs: Don JML, PJ